L'Esprōva

by Sourdure

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €8 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of L'Esprōva via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days

      €12 EUR or more 

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of L'Esprōva via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days

      €17 EUR or more 

     

1.
04:14
Guilhaume s’en marida, Guilhaume es tant polit marida l'Escribòta, l'Escribòta jolie Se la se pren tròp jove, se'n saurà pas servir Guilhaume va a la guèrra, servir lo rei Loïs d'aquel temp l'Escrìbota, apeita son mari e dins sèt ans lo tornèt al sen de son païs se'n vas tustar la porta, "Escribòta duèrbe me" sa maire li faguèt responsa, "Escribòta" i es pas Los Mòres la t'an presa, a Castèlsarrasin Ieu l'anarai ben quèrre, quite de laï morir Farai far una barqueta, li me metrai dedins Guillaume se marie, Guillaume est si joli il marie l'Escribòta, la belle Escribòta Mais si il la prend trop jeune, il ne saura s'en servir (comprendre "en jouir") guillaume va à la guerre, servir le roi Louis pendant ce temps l'Escribòta attend son mari et au bout de sept ans il revint, au sein de son pays Il s'en va frapper à la porte "Escrivette ouvre moi!" Sa maire lui fit réponse, "Escrivòta n'y est pas" Les Maures te l'ont prise, à Castelsarassin Je l'irai bien chercher, quitte a y mourir Je ferai faire une petite barque, et m'y mettrai dedans
2.
L'oiseau famille, son argent éparpillée de sur la terre Bas épervier, oiseau galère, à patrouiller chaque domaine Oiseau Creusé, dit pas ton nom, pour t'inviter au grand balet Petit à bon marché, par mondanité à acheté Petit souliers à empruntés, sont pas fait à tes serres crochues Aucèl-veitura de fanfarlucha, oh quala marida espeça! T'en balharem d'aquel benaise : De petroli, de pega grassa sobre ton plumage polit! La tia carne es plan venada, i botarem pas una dent, E ton païs tot atrofiat, lentament se moris dins ta tufa Oiseau-voiture de fanfreluche, oh quelle mauvaise espèce! Nous t'en donnerons de ce bonheur : Du pétrole, de la colle grasse sur ton plumage joli! Ta chaire es toute veneuse, on y mettrai pas une dent, Et ton pays tout atrophié, lentement se meure dans ta cervelle
3.
Un jorn d'aquesta prima, d'aqueste estiu la bèla Margarita tombèt al riu Una de ses vesina que la viguèt Vistament i galopa e la renlevèt L'atrapa pel la rauba, pel damantau e la menèt tot dret a sieu ostau De que dirons mon Peire quand z'o saura? Dit me z'eser pintada e me batra La bèla Margarita avetz agut tort, de mètre pas d'aigua del vin tròp fòrt un jour de ce printemps, de cet été la belle Marguerite tomba au ruisseau Une de ses voisine qui la vit rapidement y couru et la releva Elle l'attrapa par la robe, par le tablier et la mena tout droit à sa maison "Que dira mon Pierre quand il l'apprendra? Il me traitera de pintade et me battra" La belle Marguerite vous avez eu tort, de ne pas mettre d'eau dans le vin trop fort
4.
Asseitada sul souqueton, la bèla garda sons montons Belà s'es endurmida, la bèla ne vos endurmetz pas, la terra n'es umida. Anatz vos en a la a meijon, i tròbaretz los amoros Siasatz sage e prudenta, e disiatz pas totjorn "abe", còma un tròc d'inocenta Quand saretz per vos maridar, se lo mariage vos sinha pas, Ne vos preissasiatz gaire, lo bonur que i tròbaretz ne vos durara gaire Al bot de sèt, ueit o nau mes, garçon o filha mès auretz. L'efan será ploraire, tota la nuèch lo bressaretz, mès n'en durmiretz gaire N'en podretz pus anar enluèc que dins lo caire de vostre fuèc. O ben chas vostra maire, totes las còps que i anaretz vos dirá "demoratz gaire". Tojorn lo damantau pissós, e mai lo cotilhon merdós mès totjorn mau coifada, lo vostre ome será gelós, vos fará venir blanca. Al bot d'un an o de dus ans, aquel efant se ferá grand. Sonará paire e maire et vos demandará del pan, mès benlèu n'auretz gaire. Al bot de quatre o cinq ans paura filha plorares tan Saretz tota passada, mès donariá donc tan e tan de n'estre pas maridada Assise sur une petite souche, la belle garde ses montons. Belle s'est endormie, "La Belle ne vous endormez pas, la terre est humide". Allez-vous en à la maison, vous y trouverez les amoureux Soyez sage et prudente et ne dite pas toujours "oui", comme un truc d’innocente Quand vous serez prête à marier, si le mariage ne vous "signe" pas (ne vous béni pas..) ne vous pressez gaire car le bonheur que vous y trouverez ne vous durera gaire. Mais au bout de sept, huit ou neuf mois, garçon ou fille vous aurez. L'enfant sera pleurnichard, toute la nuit vous le bercerez mais vous n'en dormirez plus. Toujours le tablier pisseux, et pi, le jupon merdeux, mais toujours mal coiffée, votre homme sera jaloux, vous fera palir. Au bout d'un an ou de deux ans cet enfant se fera grand. Il appellera père et mère et vous demandera du pain, mais bientôt vous n'en aurez plus Au bout de quatre ou cinq ans, pauvre fille vous pleurerez tant. Vous serez toute fanée, mais vous donnerez tant pour ne plus être mariée.
5.
03:42
Qui c'est qu'a parlé, qu'a fuité, ébruité les bruits? Qui c'est qu'a parlé, s'est tourné dans son habit? Vois! Si l'ardoise s'est remplie, c'est pas pour des bricoles à meubler les jours de peu d'envie. Qui s'est occupé, occupé d'écouter les bruits Qui s'est occupé de ramasser ce qui se dit? Un ptit frissonnant d'la pupille, armature du tympan pour siphonner le verbe aux dents d'autrui Sans l'alambiquer, l'expliquer, répliquer et puis, C'est pas dans les biais d'avancer en terrain amis. Ici tout l'monde a tout vu et personne ne rigole, attendant la rumeur venir à l'Entendu.
6.
Çaï son venguts los garçons d’a Neuviala Çaï l’an menat los vailet d’a Fauria Çaï l’an menat aquels tant gente masles Çaï l’an menat las mielh coiffat d’Olhac
7.
Entre Paris et Lyon Tout le long d'un bois joli bois de mai Entre Paris et Lyon Y'a une flamande Y'a une flamande, la jolie flamande ! De trois amants qu'elle a Tout le long d'un bois joli bois de mai De trois amants qu'elle a Elle ne savait quel prendre Elle ne savait quel prendre, la jolie flamande ! Et L'un est un charpentier... L'autre est valet de chambre... Et l'autre est cordonnier... En cirant ses souliers C'est celui qui la charme... Belle si vous vouliez... Nous coucherions ensemble Dans un lit blanc doré.... Couleur de roses blanches.... Aux quatre coins du lit.... Y'a une pomme d'orange... Et au milieu du lit... Le rossignol y chante.... Chante petit oiseau... Tu auras pour récompense... Tu auras pour ton souper... Un jambon de Mayence Et moi pour mon coucher ... Une blonde charmante....
8.
Pour faire une ribote à crédit Je m’en vais chez mon hôte qui me dit « En as tu de l’argent? Si tu n’en a pas autant point de crédit a présent Il faut payer comptant » Je vois mes camarades tous assis Personne ne me regarde point d’amis J’étais le bien aimé quand je payais le café à toute société, j’étais bien respecté. Quand j’avais la bourse pleine z’autrefois Je buvais à la semaine et de bon vin Souvent soir et matin je prenais mon biscotin et mon verre toujours plein de ce bon vin J’ai vendu mes culottes et mon bonnet Aussi ma ridingote et mon gilet Y’a rien de superflu, mes pantalons sont vendus, me voila bientôt tout nu, c’est pour avoir trop bu
9.
Pour faire une ribote à crédit Je m’en vais chez mon hôte qui me dit « En as tu de l’argent? Si tu n’en a pas autant point de crédit a présent Il faut payer comptant » Je vois mes camarades tous assis Personne ne me regarde point d’amis J’étais le bien aimé quand je payais le café à toute société, j’étais bien respecté. Quand j’avais la bourse pleine z’autrefois Je buvais à la semaine et de bon vin Souvent soir et matin je prenais mon biscotin et mon verre toujours plein de ce bon vin J’ai vendu mes culottes et mon bonnet Aussi ma ridingote et mon gilet Y’a rien de superflu, mes pantalons sont vendus, me voila bientôt tout nu, c’est pour avoir trop bu

about

Cela fait plus de mille ans que, de génération en génération, la création occitane revêt de nouvelles formes. Sous les mains d’Ernest Bergez, alias Sourdure, on la retrouve ici baignée de musique concrète, de synthèse modulaire et de bruitismes avant-gardistes. A travers les câbles, les répertoires populaires se font fantômes électriques. Mystérieux, à la lumière d’une lune claire. Souillés, par la terre de laquelle ils renaissent. Puis disséqués, une fois jetés dans le bal des esthétiques.
Réinventer la tradition : en France, la tâche est grande. Redonner aux folklores, ces témoins du grand laboratoire des peuples, la place qui leur revient, Ernest Bergez s’y attelle depuis quelques années déjà. Avec une belle sincérité. Après avoir découvert le trésor qui gisait là, à ses pieds. Les mêmes pieds qui se mettront ensuite à battre la mesure pour appuyer, à travers chants, les étincelles du violon. Ainsi, tout en piétinant les binarismes paralysants, la musique se révèle, ambiguë, sur un fil. On y écoute le souffle des capteurs et des bandes magnétiques. Dans une fragilité érigée en savoir-faire. Comme pour mieux raconter les soubresauts de la mémoire, et dessiner de nouveaux imaginaires... L’histoire d’un apprentissage en somme, d’un saut dans le vide, d’une Espròva. Car depuis l’Auvergne, l’aventure Sourdure propose finalement de colmater la brèche toujours béante, ouverte à la faveur d’une hégémonie culturelle, entre les mondes savants et populaires. Sans se donner des airs de grands soirs, non, mais plutôt en révélant patiemment ce que l’expérience du quotidien offre de plus atemporel.

Jordan Saïsset

credits

released May 25, 2018

Airs populaires et figures libres, assaisonnés et mis en cuve par Ernest Bergez au Gamounet et à Royat, entre 2016 et 2017
Masterisé par Harris Newman
Remerciements aux Brayauds et à Léo Pétoin
Conception graphique par Druidhigh Visuals

--------

Popular tunes seasoned and cooked by Ernest Bergez at the Gamounet and Royat, between 2016 and 2017
Mastered by Harris Newman
Thanks to the Brayauds and Léo Pétoin
Graphic design by Druidhigh Visuals

Co-released with Pagans (pagansmusica.net)

license

all rights reserved

tags

about

Les Disques du Festival Permanent Paris, France

Record label created and curated by Gaspar Claus.

contact / help

Contact Les Disques du Festival Permanent

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like L'Esprōva, you may also like: